Chimères, Le Monde d'Ancia

Roman High Fantasy
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chimère, Le Monde d'Ancia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 3
Date d'inscription : 13/04/2016

MessageSujet: Chimère, Le Monde d'Ancia.   Mer 13 Avr - 17:37

Une sphère scintillait pleinement dans la matière noire. Son esprit conquérant le menait à avancer encore et encore, jusqu'au moment où elle commençait à perdre l'espoir à cause de ce chemin infini. Ce lieu l'intriguait, cependant celui-ci la désenchantait rapidement, remettant en question sa joie, et les raisons de son existence. Elle se comparait à une paire de chaussures de diamant, qu'on laissait enfermer dans sa boite n'attendant qu'une belle occasion se présente pour qu'une jolie demoiselle vienne la délivrer. Elle n'en était jamais sortie. Elle ressentait cette même angoisse. Elle n’avait que son halo pour s’éclairer et se réchauffer de cet espace de marbre, n’inspirant que ténèbres et mélancolie.  Noyée dans une profonde tristesse en raison de la dominance du vide, sa lumière qui respirait pourtant la jeunesse et la vitalité s’éteignit à petit feu. Elle ignorait tout de son origine, et de ce qui l’a mené ici, ce qui lui donnait l'envie de se laisser mourir, errant ainsi sans aucun but. Elle n’attendait que sa fin. Un petit détail lui échappait. Son aura n'était peut-être pas immortelle contrairement à son âme, ce qui la menait à vivre avec ce fardeau éternellement.

Tant de millénaires écoulés, la matière noire n'a pas changé d'un cheveu. L'obscurité gouvernait inlassablement, et ce silence, et la non-présence de la moindre chose accentuaient toujours autant son mal-être. Sa vie respirait la monotonie, la solitude, et la morosité. Elle s’ennuyait horriblement, jusqu’au jour où elle subit une mutation en un être mystérieux dont elle s’interrogeait.  Elle venait de se transformer, néanmoins il lui avait fallu encore de nombreux milliers d'années pour réaliser ce qu’elle était, de prendre conscience du genre de phénomène qu'elle incarnait. Elle ne savait pas qu’elle était la magie en personne, qu'elle soit l’entité suprême de la création. Les découvertes venaient naturellement, et se développaient avec le temps. Autodidacte, il avait fait preuve d’un apprentissage rigoureux, jusqu’à devenir maître en son art à force de l’apprivoiser en fructifiant ses connaissances, qui l'aidaient à perfectionner ses capacités.  Et depuis des planètes, des étoiles, la poussière, le gaz, et d'autres matières composaient sa vaste demeure. La lassitude lui venait rapidement, il devait sans cesse renouveler ses idées d'activités, et la solitude amplifiait son ennui, et pourtant sa magie, son savoir n'avaient nulle limite. C'est alors qu'il décida d’expérimenter ses compétences en allant au-delà d’invoquer de la matière vivante, qui constituait son domaine. Il avait besoin de la compagnie. Au prix d’un petit sacrifice, il avait besoin de diviser son pouvoir pour invoquer son être à l’image parfaite de la gent féminine, qui devint sa compagne. Il lui partageait son savoir sur la maitrise de la magie et des connaissances. L’univers manquait encore d’âme. Alors, la Femme mit au monde des enfants. Naissant l'un après l'autre, ces êtres aux allures d'anges et de valkyries grandirent ensemble, comme une simple famille humaine avec des hauts et des bas avec une particularité. Certains d'entre eux étaient destinés à devenir gardiens protecteurs d'un monde.

Les enfants devinrent adultes continuant de développer ce que leurs parents avaient commencé et malheureusement tout ne tournait pas toujours très rond. Des commérages faisaient du bruit dans le monde des cieux. Alcyone était une enfant modèle, l’enfant favorite du créateur. Elle était jalousée par l'un de ses frères parce qu'elle avait reçu une bénédiction importante de leurs parents. Elle la méritait grâce à une attitude exemplaire. C’était une récompense de haute importance, ce qui les faisait rêver. La planète dont elle est la mère protectrice règne dans la paix et la prospérité.  C'est alors que le cœur d'Asura, l'un de ses frères, devint haineux à cause de cette envie. Il provoquait des échos autour de lui, entrainant une vague de colère, puisque d'autres s'étaient joints à sa folie, formant une confrérie, et ils étaient prêts à se venger d'une manière très cruelle et sans moralité. Complotant contre elle, ils envisagèrent de dévaster son monde, dans le but de plonger de nombreux innocents dans l'odeur du sang et la noirceur de la guerre, ainsi de lui voler sa récompense. Une poussière cristallisée nommée Matéria, évoquant le coeur du secret de la magie Chimèrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimerelemondeancia.forumgratuit.be
 
Chimère, Le Monde d'Ancia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimères, Le Monde d'Ancia :: Roman Prologue Tome 1 :: Prologue.-
Sauter vers: